Marché

De l’open banking à l’open finance : l'évolution inévitable

L'open finance offre aux consommateurs une gestion centralisée de l’ensemble de leurs finances et contrats. Une opportunité pour les assureurs !

Vous avez forcément entendu parler des cryptomonnaies (le bitcoin par exemple) ? Il s’agit d’une nouvelle monnaie, virtuelle et indépendante des institutions financières traditionnelles. Un engouement au niveau mondial qui illustre parfaitement la transformation digitale en cours des services financiers. Paiement dématérialisé, néo-banques, open banking… une part croissante des opérations financières se fait désormais en ligne, sans intermédiaire physique. Mais la marché s'élargit encore... on parle aujourd'hui d'open finance, une finance ouverte, promesse d’une expérience utilisateur optimisée grâce à une utilisation vertueuse des données. Qu’est-ce que l’open finance ? Quels bénéfices pour les acteurs de la finance, assureurs et assurés ?

L’open finance : la finance aussi fait sa transformation digitale !

L’open banking, un mouvement déjà entamé

L’open banking consiste à ouvrir l’accès aux données bancaires à des acteurs tiers agréés. Cette pratique, encadrée par le réglement européen, oblige les banques à développer des APIs pour permettre à d'autres acteurs de consulter les données de leurs clients. Historiquement, seules les banques avaient accès aux données bancaires. La difficulté d’accès au marché limitait les possibilités d’innovation, au détriment des consommateurs. Or, les clients et, notamment les jeunes, attendent une expérience utilisateur optimisée : autonomie, immédiateté, personnalisation…

L’open banking repose sur une idée simple : redonner le contrôle des données bancaires à ceux qui les génèrent, c’est-à-dire les clients eux-mêmes. Les clients ont alors la possibilité de donner accès à ces données aux prestataires de leur choix.

L’open insurance, promesse d’innovation

Sur le même modèle, l’open insurance consiste à ouvrir l’accès aux données d’un assureur à des acteurs tiers. Il n’existe pas encore de réglementation en la matière. Les projets existants s’appuient sur une volonté des acteurs historiques à faire évoluer leur offre en s’associant à partenaires innovants.

Historiquement, le secteur de l'assurance suit les innovations du secteur bancaire, avec 2 ou 3 ans de décalage. Il s’agit pour les assureurs de faire émerger de nouveaux services et de nouveaux cas d’usage pour répondre à des besoins et des attentes non couverts par le marché.

L’open finance, la prochaine étape ?

A la fois la réglementation et les attentes du marché vont dans le sens d’une ouverture croissante des données financières à des acteurs tiers. Certains acteurs n’attendent pas que la réglementation devienne contraignante. Ils s’emparent de cette tendance pour innover et obtenir un avantage concurrentiel. A terme, c’est tout l’environnement qui est voué à évoluer. C’est pourquoi l’open finance apparaît comme la suite logique de cette mutation entamée par l’open banking. Pour le moment, l’open banking concerne exclusivement les données bancaires. L’open finance consiste à agréger l’ensemble des données bancaires et assurantielles :

  • Comptes bancaires
  • Prêts
  • Epargnes
  • Assurances
  • Crédits...

Les bénéfices de l’open finance pour les acteurs financiers

L’open finance offre les mêmes avantages que l’open banking mais à une plus grande échelle puisqu'elle couvre l'ensemble des produits et services financiers et assurantiels. Les bénéfices sont multiples :

  • Proposer une meilleure expérience utilisateur
  • Donner accès à une gamme plus large de produits plus personnalisés
  • Faciliter la comparaison des prix et des caractéristiques des produits et le changement de fournisseurs
  • Soutenir une meilleure gestion financière personnelle
  • Elargir l'accès aux conseils et à l'accompagnement lors de la prise de décision
  • Améliorer la concurrence entre les fournisseurs en stimulant l'innovation

Les avantages de l’open finance pour les assurés

Une meilleure gestion de ses finances personnelles

Pour les assurés, la centralisation de l’ensemble des données financières agit comme un facilitateur. Là où il devait se connecter à plusieurs interfaces, l’assuré a maintenant la possibilité de visualiser sa situation depuis un seul point de contact. L'open finance favorise une meilleure gestion de son budget, de ses investissements, de son épargne, de ses assurances :

  • Toutes les polices d’assurance sont regroupées en un seul endroit
  • Le parcours client est plus rapide
  • Les assurés ont plus de choix et peuvent comparer plus facilement les offres
  • Ils bénéficient de plus de primes personnelles
  • La centralisation des données réduit le risque de fraude par inadvertance
  • L’open finance contribue à identifier des manques en matière de protection
  • L’assuré se sent mieux protégé

Un besoin de conseils toujours aussi primordial

L’open finance est source d’opportunités pour les assurés, à condition que les acteurs du marché continuent à jouer leur rôle de conseil. En effet, les particuliers ne sont pas des experts. La centralisation des données financières est un pas vers une meilleure maîtrise de leurs finances. Mais, pour cela, il faut savoir interpréter les données et détecter les opportunités liées, par exemple, à un changement de situation.

C’est là qu’intervient l’assureur ou le courtier. Son rôle consiste à conseiller, rassurer et convaincre. Dans ce cadre, les services basés sur l’open finance doivent rester des outils d’aide à la décision au profit des assurés. L’open finance est donc une opportunité pour les professionnels de la finance qui pourront s’appuyer sur plus de données pour garantir la qualité de leurs conseils et mettre en avant les produits adaptés.

L’open finance en Europe

Déjà bien avancée dans certains pays anglo-saxons comme l’Australie, l’open finance est encore largement à construire en Europe. Certes, l’entrée en vigueur de la DSP2 est un signal fort envoyé à l’écosystème, faisant de l’open banking une réalité sur le continent. L’open insurance, elle, repose pour le moment sur le bon vouloir des acteurs historiques. Mais, avant la réglementation, c’est sans doute la pression des attentes des consommateurs qui sera le moteur de cette évolution.

En tout cas, l’EIOPA (Autorité européenne des assurances et des pensions professionnelles) se positionne clairement sur le sujet. L’instance, dont la mission consiste à protéger l’intérêt public en contribuant à l’efficacité et à la stabilité du système financier européen, prend acte du développement de l’open insurance et propose une série de bonnes pratiques visant à encadrer ce nouveau marché.

Le plan Open Finance 2024 présenté en 2020 par la Commission Européenne témoigne d’une volonté de faire de la finance ouverte une réalité opérationnelle. Cela passe par une définition commune à tous les acteurs de l’open finance et un effort de pédagogie auprès de toutes les parties prenantes avec la nécessité d’une refonte et d’une harmonisation des modèles.

Le monde de la finance s’adapte aux nouvelles habitudes de consommation pour devenir plus connecté, plus agile mais aussi plus séduisant pour les consommateurs. L’open finance, c’est la promesse, pour le consommateur, d’un gestion centralisée de ses comptes, ses investissements, son épargne, ses contrats… le tout en bénéficiant de conseils hyper-personnalisés pour automatiser et optimiser son argent le plus finement possible ! Avec une stratégie orientée sur les bénéfices utilisateurs et en s’appuyant sur la connaissance bancaire, les professionnels de l’assurance ont une belle carte à jouer dans ce nouveau paysage. Vous souhaitez faire passer vos parcours à la vitesse supérieure ? Télécharger le cas client elephan.fr

Découvrez Gator, la connaissance bancaire au service de l'assurance

Curieux de savoir comment l'analyse des données bancaires facilite l'acquisition et la fidélisation client ? Téléchargez la présentation produit.

schema-gator-widmee-connaissance-bancaire

Gator est une solution française d'agrégation et d'analyse de données bancaires dédiées aux professionnels de l'assurance et éditée par la société Widmee

DÉCOUVRIR GATOR PROFILE

Plaquette Widmee

Plaquette ConQuest

Plaquette ConQuest

Plaquette Gator

Plaquette Gator