Blog
Service d’agrégation bancaire : le dossier pour tout comprendre - gator x WIDMEE

Service d’agrégation bancaire : définition, réglementation et cas d'utilisation

Open Banking
25 MARS 2024

Un service d’agrégation bancaire, ou solution Open Banking, est un service réglementé qui permet à des professionnels de secteurs variés d’accéder aux données bancaires de leurs clients et prospects avec leur consentement. Les objectifs sont multiples : proposer de nouveaux services, améliorer les parcours utilisateurs, mieux gérer le risque, etc… À travers ce dossier, découvrez ce qu’est un service d’agrégation bancaire, la réglementation qui encadre ce type de solutions, les cas d’utilisation les plus répandus ainsi que les bénéfices pour les professionnels et les particuliers.

Consultez le livre blanc dédié ➔

Service d’agrégation de comptes bancaires, définition

Un service d’agrégation de données bancaires est une solution proposée par un prestataire agréé par l’Autorité de Contrôle Prudentiel et de Résolution (ACPR). L’ACPR est un organisme adossé à la Banque de France qui est chargé de contrôler les activités financières en France.

L’origine de la création des services d’agrégation bancaire

L’agrégation de données bancaires existe depuis une dizaine d’années en France. Initiée par des entreprises pionnières, l’agrégation bancaire consistait à se connecter à l’espace bancaire d’un client, avec son consentement, à l’aide de ses identifiants pour « scraper » ses données bancaires. Cette méthode, toujours employée dans certains cas, manquait de sécurité.

Pour l’utilisateur final, partager ses données bancaires peut être très utile pour : obtenir des conseils sur la gestion de ses dépenses, accélérer une demande de financement, faire fructifier son patrimoine, etc.

Initialement, seules les banques accédaient aux données bancaires de leurs clients. Un monopole leur conférant un avantage indéniable par rapport aux plus petites entreprises souhaitant développer, par exemple, de nouveaux services financiers.

En parallèle, de grandes entreprises étrangères ont commencé à grignoter des parts de marché en proposant des nouveaux services de paiement :

  • Paypal (États-Unis) : un service de paiement en ligne au niveau international créé en 1998 et entré en bourse en 2002,
  • Alipay (Chine) : un service de paiement en ligne, utilisé à l'origine sur la plateforme e-commerce Alibaba, est créé en 2004,
  • Stripe (États-Unis) : un solution de paiement en ligne pour les professionnels est créé en 2011
  • Apple Pay (États-Unis) : un service de paiement sans contact pour les clients Apple est créé en 2014

De leur côté, les banques traditionnelles souffrent d’un manque de réactivité par rapport aux technologies émergentes. En cause, une infrastructure lourde et peu évolutive.

Les services d’agrégation bancaire ont donc été imaginés pour répondre à la digitalisation grandissante des usages et lutter contre le monopole des banques traditionnelles tout en renforçant la sécurité sur les nouveaux modes de paiement.

En obligeant les banques à ouvrir l’accès à leurs données, de nouveaux entrants, plus agiles, peuvent proposer des services innovants aux consommateurs et ainsi fluidifier le marché en palliant à l’arrivée des solutions non européennes.

La réglementation encadrant les services d’agrégation bancaire : de la DSP1 à la DSP3

La Commission européenne a donc initié de nouvelles directives concernant les services de paiement, aussi appelées DSP.

La DSP1, pour 1ère Directive sur les Services de Paiement, a été appliquée en France en 2009. Elle vise à réguler les services de paiement au sein de l’Espace Economique Européen (EEE). Les avancées les plus marquantes ont été :

  • La création du statut de prestataire de paiement (PSP) autorisé à proposer des produits financiers réservés jusqu’ici aux banques,
  • L’allongement des délais de contestation pour les transactions frauduleuses ou erronées,
  • Plus de transparence sur les tarifs et les contrats.

Cependant, avec l’arrivée massive des Fintechs et la croissance des paiements en ligne, la DSP1 s’avérait insuffisante pour garantir la sécurité et la confidentialité des données. De plus, la Fédération Bancaire Européenne (FBE) fait pression sur la Commission européenne pour faire interdire le web scraping.

La DSP2 entre alors en vigueur en 2018 et vise clairement la modernisation des services de paiement en Europe. C’est la DSP2 qui instaure un cadre légal aux services d’agrégation bancaire tels qu’on les connait aujourd’hui avec :

  • L’ouverture des données bancaires par l’intermédiaire des API,
  • La création de nouveaux services de paiement différenciant 2 types d’acteurs : les Prestataires de Services d’Information sur les Comptes (PSIC) et les Prestataires de Services d’Information de Paiement (PSIP),
  • Le renforcement de la protection des consommateurs,
  • La mise en place de l’authentification forte à double facteur.

Si la DSP2 a largement contribué au développement de l’Open Banking, son succès demeure mitigé. En cause, des APIs bancaires pas assez performantes, l’absence de règles en matière de normalisation des données bancaires et des techniques de fraude qui évoluent.

La DSP3, actuellement en cours d’étude, offre de nouvelles perspectives pour :

  • Les services de paiement : le statut des établissements de paiement (EP) devrait fusionner avec celui des établissements de monnaie électronique (EME) dont les activités seront encadrés par le règlement sur les services de paiement (RSP),
  • L’accès aux données financières : une clarification des droits et obligations pour assurer le partage et la protection des données et un encadrement de la normalisation des données clients et des interfaces techniques requises devraient être réalisés.

En pratique, la DSP3 ouvrira la voie à des produits et services financiers encore plus innovants pour les utilisateurs et continuera de stimuler la concurrence dans le secteur financier.

L'origine des services d'agrégation bancaire - gator X WIDMEE
L'origine des services d'agrégation bancaire - gator X WIDMEE

Service d’agrégation de comptes bancaires, à quoi cela sert ?

Les cas d’utilisation d’une solution d’agrégation bancaire sont nombreux et de futurs usages sont encore à imaginer.

Par exemple, les consommateurs peuvent bénéficier d’une meilleure gestion et de meilleurs conseils en matière de finances personnelles. Les services de comparaison ou le changement vers un nouveau produit deviennent plus souples et moins coûteux. Les PME aussi bénéficient d’un éventail plus large de produits et services financiers tels que des prêts plus compétitifs grâce à une analyse plus fine de la solvabilité.

Ces nouveaux usages sont rendus possibles grâce à un large panel de fonctionnalités basé sur l’utilisation des données bancaires.

Vérifier l’identité bancaire

Un service d’agrégation bancaire permet d’accéder à des données d'identité et d'identification bancaire déjà vérifiées par les banques pour fluidifier les procédures d’onboarding et limiter la fraude :

  • Collecte des données d’identité (nom, prénom, civilité, lieu de vie)
  • Vérification des RIB en quelques secondes (IBAN, BIC)

L’objectif est de sécuriser les échanges sur les plateformes digitales et gérer efficacement les fournisseurs et prestataires en automatisant la vérification de l’identité bancaire.

Analyser la solvabilité

Sans avoir à demander des justificatifs papiers rapidement obsolètes, un service d’agrégation bancaire permet d’accéder à l’ensemble des revenus et dépenses d’un candidat pour automatiser l’analyse de sa solvabilité :

  • Candidat emprunteur : salaire moyen, prêts en cours, capacité d’emprunt restante, dépenses à risque…
  • Candidat locataire : salaire moyen, montant du loyer actuel, calcul de la capacité locative, taux d’endettement…

Les professionnels peuvent prendre de meilleures décisions et gagnez du temps en basant leurs analyses sur des données certifiées et infalsifiables.

Détecter les dépenses et les contrats souscrits

Un service d’agrégation bancaire permet d’identifier instantanément les abonnements et contrats souscrits pour qualifier les leads : types de contrats, montants, noms des fournisseurs, récurrence des paiements…

Les besoins des prospects sont estimés plus facilement pour leur proposer des offres réellement adaptées et personnalisées en limitant au maximum l’effort client.

Détecter les profils clients et leurs moments de vie

Un service d’agrégation bancaire facilite la qualification des prospects et clients en accédant à des informations de profilage inédites telles que :

  • Le statut marital, la composition du foyer, la catégorie socio-professionnelle, la présence ou non d’animaux de compagnie…
  • Les signaux faibles précédant un changement de vie important comme la prise d’indépendance, un déménagement, la naissance d’un nouvel enfant, un rôle d’aidant…

La communication devient proactive pour s’assurer d’envoyer le bon message, au bon moment et à la bonne personne.

Coacher les habitudes en matière de santé et de bien-être

Un service d’agrégation bancaire peut être utilisé pour accompagner les clients dans la gestion de leur budget santé tout en favorisant leur bien être en récompensant les comportements vertueux :

  • Réconciliation des dépenses et remboursements des frais de santé, analyse du reste à charge…
  • Analyse des habitudes de consommation, tendance dans le temps…

Le coaching sur les habitudes de vie décuple la Valeur Client en se rapprochant aux plus près de leurs besoins quotidiens et en devenant l’interlocuteur de confiance en matière de santé et de bien-être.

Faciliter la comptabilité

Un service d’agrégation bancaire automatise la réconciliation de données pour faciliter la comptabilité et réduire le risque d’erreur et de fraude : accès aux données bancaires en temps réel, création de règles métier spécifiques, automatisation des processus…

L’objectif est d’assurer une trésorerie saine tout en facilitant l’expérience client et collaborateur.

Il ne s’agit ici que d’un aperçu des cas d’utilisation les plus couramment rencontrés chez nos clients. Quel que soit votre secteur, ces fonctionnalités peuvent être adaptées pour répondre à vos besoins spécifiques.

Services d’agrégation bancaire, quels secteurs sont concernés ?

Les services d’agrégation bancaire peuvent être intéressants pour de nombreux secteurs. Principalement dédiés aux acteurs du service financier, de l’assurance et du courtage, les services d’agrégation bancaires sont aussi très utilisés par l’immobilier ou encore la comptabilité en tant qu’utilisateurs finaux.

Plus transverses, les éditeurs de logiciel et les plateformes de services dédiés aux particuliers ou aux professionnels sont, quant à eux, plus à même d’intégrer directement les services d’agrégation bancaire au sein de leurs plateformes.

Le financement

Les acteurs du crédit et du financement sont les premiers clients des services d’agrégation bancaire. Extrêmement légitimes pour obtenir le consentement de leurs clients et prospects, les financiers utilisent les données bancaires pour accélérer le traitement des demandes de prêt tout en maitrisant mieux le risque.

Tous les types de prêts sont concernés : prêt immobilier, crédit à la consommation, prêt hypothécaire, rachat de crédits, prêt professionnel… Les produits financiers concernés sont nombreux.

L’assurance

Les assureurs et les mutuelles sont aussi concernés par les services d’agrégation bancaire. Que ce soit pour personnaliser le montant des cotisations, les contrats ou encore les garanties, faciliter les remboursements en cas de sinistre ou communiquer de façon proactive, les assureurs et mutuelles utilisent les données bancaires pour améliorer les parcours et créer des expériences exceptionnelles avec leur assurés.

Tous types de produits d’assurance sont concernés : la garantie loyer impayé, les assurances IARD, les assurances VIE, les assurances emprunteurs, les mutuelles santé… L’assureur est un des acteurs les plus susceptibles d’obtenir le consentement de leurs clients et prospects grâce à sa position unique d’interlocuteur de confiance et à son rôle très proche des besoins de la vie quotidienne.

Le courtage

Entre le financier et l’assureur, on trouve bien sûr le courtier. Son rôle, au centre des besoins en matière de financement mais aussi de protection, lui confère la légitimité nécessaire pour accéder aux données bancaires de ses clients et prospects. Avec sa vision d’ensemble, c’est l’acteur le plus à même d’accompagner les clients dans l’optimisation de leurs contrats.

La comptabilité

Les services d’agrégation bancaire sont indispensables pour les acteurs de la comptabilité. En facilitant le rapprochement bancaire, ils optimisent la gestion de la trésorerie pour déduire considérablement le temps passé, les risques d’erreur et de fraude.

L’immobilier

Les acteurs de l’immobilier sont également concernés par les services d’agrégation bancaire. De plus en plus soumis au risque locatif, aux impayés de loyer et à la fraude aux faux documents, les acteurs de l’immobilier sécurisent l’analyse de la solvabilité de leurs candidats locataires. L’accès aux données bancaires facilite aussi leur comptabilité en automatisant le rapprochement des loyers et des charges locatives pour gagner un temps précieux.

L’édition de logiciels

Entre le besoin métier et les services d’agrégation bancaire, on trouve souvent les éditeurs de logiciel. Souvent intégrateurs des API et en charge de l’expérience utilisateur, les éditeurs de logiciels spécialisés utilisent les données bancaires pour faciliter les parcours client et améliorer l’expérience collaborateur.

Les services aux particuliers

Enfin, les entreprises spécialisées dans les services aux particuliers utilisent l’agrégation bancaire pour innover et apporter plus de valeur à leurs clients. Gestion des dépenses, coaching bien-être, programme de fidélisation basé sur le cashback, location de matériel… les cas d’utilisation des données bancaires dans les services aux particuliers sont nombreux !

Service d’agrégation de comptes bancaires, les bénéfices utilisateurs

Un service d’agrégation bancaire est bénéfique, que ce soit pour les professionnels ou les particuliers.

Avantages pour les professionnels

Pour les professionnels de nombreux secteurs, un service d’agrégation bancaire permet de :

  • Automatiser les processus métier,
  • Accélérer les prises de décision,
  • Limiter les risques,
  • Améliorer la connaissance client.

L’accès direct aux données bancaires est bénéfique sur les étapes clés du parcours client. De la souscription au renouvellement de contrat, un service d’agrégation bancaire accompagne les professionnels dans l’augmentation de leurs revenus en facilitant l’acquisition, le cross-selling et la fidélisation client.

Avantages pour les particuliers

Du côté des particuliers, l’utilisation de leurs données bancaires leur apporte plus de personnalisation en limitant l’effort à fournir. Leur expérience est facilitée et ils bénéficient de nouveaux services, plus innovants et moins couteux.

Une solution d’agrégation bancaire est donc bénéfique pour l’ensemble des parties prenantes. De nombreux cas d’usage ont déjà été imaginés et d’autres restent encore à inventer pour tirer au mieux parti de la connaissance client basée sur les données bancaires. Quel que soit votre secteur d’activité, en vous associant à un prestataire agréé, intégrez les fonctionnalités utiles à vos parcours de vente en quelques heures seulement ! Les idées fusent ? Contactez nos experts sans attendre et étudions ensemble l’apport d’un service d’agrégation bancaire pour votre activité.

Anaïs Sevrain
Par Anaïs Sevrain
Partager l'article :

Boostez vos parcours de vente grâce à notre service d’agrégation bancaire

Contactez-nous et imaginons ensemble ce que l’agrégation peut vous apporter.

meeting-icon-gator-widmee