Blog
Open Insurance : définition et cas d’utilisation

L’Open Insurance : de quoi s’agit-il ?

Anaïs Sevrain

Par Anaïs Sevrain

Responsable Marketing chez gator x WIDMEE

Open Banking
Assurance

25 JUIN 2024

il y a 2 semaines


livre-blanc-open-banking-gator-widmee

9 cas d'usage pour booster vos revenus grâce à l'Open Banking.

Partager l'article :

L'Open Insurance se réfère au partage et à l'exploitation des données clients entre compagnies d'assurance et prestataires de services tiers. Soutenu par la nouvelle réglementation, l’Open Insurance est sur le point de révolutionner le marché de l’assurance. A travers cet article, découvrez les origines de l’Open Insurance, les 3 modèles économiques possibles ainsi que les avantages et défis à relever pour les assureurs, courtiers et mutuelles.

Open Insurance : définition et enjeux

L'Open Insurance, sous-catégorie de l'Open Finance inspirée par les principes de l'open innovation, révolutionne le secteur de l'assurance. Ce concept se réfère au partage et à l'exploitation des données clients entre compagnies d'assurance et prestataires de services tiers via des plateformes numériques et des API. Bien que discuté depuis plusieurs années, l'Open Insurance n'avait, jusqu’ici pas de cadre juridique. Cela est sur le point de changer avec le règlement sur l'accès aux données financières (FIDA) proposé par la Commission européenne dans le cadre de la révision de la Directive sur les Services de Paiement (DSP). Cette évolution obligera les assureurs à repenser leurs stratégies en matière de données.

Open Insurance : de nombreuses opportunités pour les assureurs, courtiers, mutuelles
Open Insurance : de nombreuses opportunités pour les assureurs, courtiers, mutuelles - gator x WIDMEE

De l'Open Banking à l'Open Insurance

L’Open Insurance s’inspire de la stratégie d’ouverture des données financières qui a commencé dans le secteur bancaire avec la DSP2 et l’Open Banking. L’open Banking vise à rendre les données bancaires accessibles à des prestataires tiers autorisés. L'objectif est de stimuler l'innovation, la concurrence et l'expérience client.

L'Open Insurance applique ces mêmes principes au secteur de l'assurance, incitant les assureurs à ouvrir leurs ressources pour faciliter la distribution, enrichir leurs offres et développer de nouveaux modèles économiques grâce à une coopération élargie et l'utilisation de données tierces.

Le concept d’Open Insurance a été étudié par l'Autorité européenne des assurances et des pensions professionnelles (EIOPA) qui a évalué les implications pour le secteur. L’EIOPA décrit également certains cas d’utilisation théoriques qui pourraient émerger. Le plus évident est de fournir aux consommateurs un aperçu convivial de leurs polices d’assurance, y compris les détails de la couverture, les chevauchements potentiels et les exclusions.

L’Open Insurance connaît des différences notables avec l’Open Banking. Les produits d'assurance sont complexes, impliquant des données sensibles et personnelles pour l'identification et la tarification des risques. Traditionnellement, les assureurs protègent soigneusement ces données mais ils n'exploitent pas pleinement les données disponibles, ni celles provenant d'autres acteurs.

L’Open Insurance est donc un véritable levier d’innovation avec des implications non négligeables pour les acteurs.

L’Open Insurance encouragé par les régulateurs avec FIDA

Dans le cadre de la révision de la DSP, la Commission européenne a proposé le règlement FIDA (Financial Data Access), qui établit un cadre pour un accès responsable aux données des clients particuliers et professionnels. FIDA vise à ouvrir les données d’un large éventail de services financiers, tels que les prêts hypothécaires, l'épargne et les investissements, les droits à retraite, l’immobilier, les données de crédit, y compris les assurances. Il s’agit d’un nouveau cadre réglementaire sur le point de faire de l’Open Insurance une réalité opérationnelle.

Dans la proposition, les données client sont définies comme : « les données personnelles et non personnelles qui sont collectées, stockées et autrement traitées par une institution financière dans le cadre de son activité normale avec les clients, qui couvrent à la fois les données fournies par un client et les données générés en raison de l’interaction du client avec l’institution financière. »

Pour le secteur de l'assurance, FIDA s'appliquera aux données des produits d'assurance non-vie, à l'exception des produits d'assurance maladie et santé, tandis que les produits d'assurance-vie sont exclus pour éviter des risques d'exclusion financière.

Open Insurance : Les différents modèles de plateformes

Avec l’introduction de la DSP, trois nouveaux modèles économiques basés sur les données sont apparus dans le secteur bancaire, et ces modèles pourraient également émerger dans le secteur de l’assurance avec la mise en œuvre de FIDA et de l’Open Insurance :

Insurance as a Platform – Plateformes propres : rester l’interface principale du client

Les assureurs deviennent le point d'entrée principal pour une gamme de produits et services assurantiels ou non, fournis par eux-mêmes ou des tiers. Ce modèle permet aux clients d'accéder à des offres variées via une interface unique, renforçant ainsi la relation client. Par exemple, une plateforme de services à la personne pour accompagner l’assuré dans les moments clés de sa vie (déménagement, perte de mobilité, etc.).

Des cas concrets de mise en application du modèle Insurance-as-a-Platform sont déjà disponibles sur le marché. On peut citer BNP Paribas Cardif qui a intégré la solution d’assurance habitation locataire de Lemonade à son offre ou encore Generali qui exploite les données du site gouvernemental Géorisques sur les risques naturels et technologiques.

Open Insuring – Plateformes ouvertes : devenir fournisseur de solution

Les assureurs fournissent des services d'infrastructure assurantielle (évaluation du risque, gestion des sinistres, etc.) et des fonctions telles que les contrôles KYC et LCB-FT, mais ne contrôlent plus l'interface utilisateur. Cela permet à d'autres entreprises de se connecter aux services des assureurs pour optimiser leurs processus internes.

En tant qu’exemple d’Open Insuring, on peut citer, Allianz qui s’est doté d’un portail API, avec une quarantaine de produits et de services destinés aussi bien aux agents généraux et courtiers qu’à des distributeurs non spécialistes de l’assurance.

Citons également Wakam, anciennement La Parisienne Assurances, qui a adopté l'Open Insurance, devenant un producteur de services et produits assurantiels pour divers partenaires. Avec plus de 10 millions d'appels API par mois et un catalogue de plus de 50 produits "Plug and Play", Wakam est un exemple de réussite dans l'adoption de l'Open Insurance.

Insurance as a Service - Plateformes tierces : se positionner comme un fournisseur de produits et services

Les produits d'assurance sont intégrés dans des plateformes partenaires pour offrir un parcours client fluide. Les assureurs utilisent des plateformes tierces pour promouvoir leurs produits, permettant aux clients de souscrire à une assurance au moment opportun.

Par exemple, l’assureur propose une fonctionnalité de souscription à une assurance sur un site marchand au moment de l’achat du produit. Ici, le service de l’assureur vient s’intégrer dans la plateforme du site marchand. Autre cas, l’assureur propose ses produits via des courtiers en ligne dont l’architecture du site est intégralement basée sur des API.

En tant qu’exemple d’Insurance-as-a-Service, on peut citer le spécialiste du covoiturage BlaBlaCar qui a intégré les services et produits assurantiels d’Axa directement sur son site et son application.

L’Open Insurance, avantages pour les assureurs

L'Open Insurance est une réelle opportunité pour les assureurs, courtiers et mutuelles. Plusieurs axes de développements stratégiques sont possibles :

  • Utiliser les données clients pour des ventes croisées et des offres personnalisées.
  • Proposer des assurances intégrées dans des services numériques pour élargir leurs canaux de distribution.
  • Améliorer les modèles de détection des fraudes et de tarification.
  • Investir dans des technologies avancées et des partenariats stratégiques.
  • Améliorer la transparence, la fluidité et la qualité de l’expérience client.

L’Open Insurance, défis pour les assureurs

Le passage à l’Open Insurance nécessite de réussir sa transformation digitale. Les assureurs vont devoir se confronter à certains défis technologiques et organisationnels :

  • Assurer l'interopérabilité des systèmes IT pour faciliter les collaborations et intégrer des solutions innovantes.
  • Garantir la résilience et la sécurité des infrastructures informatiques pour assurer la continuité et la fiabilité des services.
  • Identifier et gérer les risques liés à la sécurité des données, incluant des mesures de sécurité robustes.
  • Intégrer les systèmes existants avec de nouveaux acteurs et technologies, nécessitant des solutions d'intégration flexibles et évolutives.
  • Gérer le changement culturel et organisationnel, incluant la formation des employés et la promotion d'une culture d'innovation et de collaboration.

L'Open Insurance répond aux attentes des assurés et des assureurs en offrant des services instantanés, des tarifications personnalisées, et des interactions fluides. Cette transformation majeure du secteur de l'assurance apporte des opportunités d'innovation, de collaboration et d’efficacité opérationnelle. Compte tenu des implications stratégiques, il est essentiel pour les assureurs de repenser leurs stratégies de données en mettant l’accent sur la valeur client. Le développement de capacités analytiques avancées, telles que l’IA et l’apprentissage automatique, ainsi que la personnalisation des produits et une conformité accrue, nécessiteront des investissements et des changements commerciaux significatifs. Dès aujourd’hui, les assureurs doivent revoir leurs stratégies et infrastructures pour tirer pleinement parti de cette révolution et anticiper la réglementation à venir. Une stratégie de données compétitive sera indispensable dans un environnement de plus en plus concurrentiel. Démarrez dès aujourd’hui votre réflexion stratégique en découvrant les avantages des solutions d’Open Finance pour le secteur de l’assurance.

Anaïs Sevrain
Par Anaïs Sevrain

Prêt à opter pour l'Open Insurance ?

Notre équipe vous accompagne dans votre transformation digitale pour vous aider à anticiper sur la réglementation à venir.

meeting-icon-gator-widmee

Articles liés