Pourquoi les GAFA, et beaucoup d’autres, s’intéressent aux opérations de votre compte courant

drive in banking signage

Les banques sur la défensive

Durant des décennies, les banques ont fermement tenu secrètes les opérations de votre compte bancaire, ne vous en informant que périodiquement au moyen d’un rustique listing adressé par courrier. Les outils numériques ont depuis quelques années permis de simplifier cette consultation, de la banaliser au quotidien et surtout de la rendre plus agréable. Avec la deuxième version de la directive européenne sur les services de paiement (mieux connue sous le nom de DSP2), entrée en application en janvier 2018 et progressivement devenue plus contraignante, c’est une véritable révolution qui est en marche dans le domaine de l’ouverture des données bancaires. Cette directive exige notamment des organismes financiers qu’ils libèrent l’accès à ces informations pour que vous puissiez (dans un cadre régulé) en autoriser l’exploitation à un tiers. Si certains se prêtent volontiers au jeu, la majorité des grandes banques rechignent à voir le contrôle sur ces données leur échapper.

 

Les GAFA n’ont aucunement l’intention de se soumettre aux autorités de contrôle des transferts financiers !

Les GAFA à l’affut

A travers les récentes initiatives de Google* sur la gestion de compte courant ou d’Amazon** avec sa carte de crédit, on voit déjà poindre l’intérêt des GAFA pour ces données hautement stratégiques. Ne nous y trompons pas, c’est uniquement la qualification de nos comportements de consommateur qui motive ces incursions des géants américains sur le terrain de l’activité bancaire. Ils n’ont aucunement l’intention de se soumettre aux autorités de contrôle des transferts financiers. L’expérience de Libra***, la monnaie virtuelle de Facebook, face aux régulateurs mondiaux semble en effet avoir refroidi (peut-être temporairement) certaines ambitions hégémoniques.

 

Un matériau riche pour les moteurs d’IA

C’est que les opérations de votre compte courant contiennent une mine d’informations. Bien exploitée par une IA pertinente, elles permettent de définir votre profil de consommateur, c’est vrai, mais aussi d’épargnant, d’anticiper sur de futurs choix de placement, en somme de vous proposer la « next-best-action »****.
Pas étonnant que les banques, les agrégateurs, les GAFA mais aussi les comparateurs, les courtiers, les CGP et tant d’autres se bousculent pour être les premiers à vous accompagner.
L’enjeu est de taille : dans un avenir proche sans agence bancaire, tous souhaitent désormais prendre la place de votre conseiller financier.

 

 

 

Frédéric Boy

CEO & Co-fondateur de Widmee

En quelques mots ?

Expert en marketing digital & smart data, je suis spectateur et acteur de l'évolution des usages numériques dans le secteur de la banque et de l'assurance.

Contactez moi pour convenir d'un rendez-vous :

  • https://twitter.com/fredericboy
  • https://www.linkedin.com/in/fredericboy/

Nous contacter

Vous avez une question ? Un projet à nous soumettre ? Contactez-nous !

On vous appelle

Une idée innovante ? Vous souhaitez un avis d'expert ?
Parlons-en ensemble !

Plaquette

Téléchargez librement notre plaquette de présentation détaillée en PDF !

Share This