La DSP2 renforce la transparence sur les données bancaires. Elle facilite l’accès des acteurs tiers à ces données, notamment les acteurs de l’agrégation bancaire.

Cette transition vers l’open banking est une opportunité pour de nombreux acteurs financiers mais aussi, plus largement, pour les fournisseurs de services à destination des particuliers. Ils vont désormais pouvoir s’appuyer sur l’agrégation pour optimiser leurs processus, améliorer leur expérience client ou offrir de nouvelles fonctionnalités à leurs clients.

Les possibilités sont multiples et les nouveaux usages sont encore largement à créer. Mais ceux qui saisiront rapidement l’opportunité bénéficieront d’un avantage concurrentiel certain.

Dans cet article, nous détaillons les 5 grandes étapes à suivre pour réussir un projet d’agrégation.

Réussir son projet d'agrégation

Etape 1 : Faites un état des lieux de votre activité

1. Votre activité se prête-t-elle à un projet d’agrégation ?

Certainement, si vous lisez cet article, la première question que vous vous posez, c’est de savoir si l’agrégation présente un intérêt pour vous.

La question est légitime. Si vous êtes un acteur financier de petite taille, l’agrégation vous semblait probablement hors de portée jusqu’à présent.

Ce n’est pas seulement une question de réticence des banques à ouvrir l’accès à leurs données. La difficulté à se projeter dans l’utilisation de l’agrégation résidait surtout dans son coût prohibitif et la complexité de sa mise en œuvre.

En simplifiant les procédés techniques, le développement de solutions d’agrégation par API a permis de faire baisser les coûts de revient, faisant évoluer les modèles économiques traditionnels et ouvrant la porte à de nouveaux acteurs : mutuelles, courtiers, acteurs du cashback, conseillers en gestion de patrimoine, comparateurs, banques privées…

2. Quel est l’état d’avancée de votre activité ?

Vous pensez que l’agrégation est une opportunité pour votre business ? Mais, selon le niveau de maturité de votre activité, vous n’allez pas forcément développer les mêmes usages.

En amont du projet, il est important d’envisager l’agrégation au regard de votre stade de développement.

A. Vous êtes en phase de lancement de l’activité

Si vous lancez votre activité, vous pouvez mettre l’agrégation au cœur de votre business model. Dans la mesure où les usages restent largement à inventer, c’est votre créativité marketing qui peut vous permettre de répondre par l’agrégation à des problématiques clients ou des enjeux business.

B. Votre activité est pérenne et vous recherchez des relais de croissance

L’agrégation peut aussi servir à trouver de nouveaux relais de croissance pour votre activité.

L’Open Banking : Un relais de croissance confirmé ? | Blog Accenture Banque
Lors de notre 2ème épisode de l’Open Banking Forum le 19 mars dernier à Paris, nous avons partagé un état des lieux de la DSP2/Open Banking. Retour sur quatre messages clés à retenir. La mise en place de la DSP2 entre dans une période décisive Le développement de l’Open Banking en Europe est accélér…

C’est le cas pour les banques elles-mêmes qui, avec l’agrégation, peuvent proposer des services additionnels. En Allemagne, la Deutsche Bank a développé, en partenariat avec l’Association Internationale du Transport Aérien, le paiement des billets d’avion directement depuis les comptes bancaires des voyageurs.

C’est le cas aussi des pure players du cashback qui, grâce à l’agrégation, pourront gagner en efficacité en comptabilisant directement les achats effectués dans les enseignes affiliées via le relevé d’opérations du client.

C. Votre activité est en restructuration

L’agrégation peut aussi servir de point d’appui pour une restructuration de votre activité. Pour les organismes de crédit, l’agrégation offre un accès direct aux informations bancaires des demandeurs. C’est une opportunité d’automatiser et d'accélérer le traitement des dossiers et d’avoir une meilleure maîtrise des risques en analysant les données recueillies.

Etape 2 : Définissez les objectifs visés grâce à l’agrégation

1. Fidéliser vos clients

Dans des secteurs très concurrentiels comme la banque ou l’assurance, la fidélisation client est un enjeu majeur. Cela passe par une expérience client optimale.

Or, que demandent essentiellement les clients ?

Ils réclament des réponses rapides.

« 62% des clients se disent agacés par un temps d’attente trop long » (Source : CGI)

Et ils souhaitent également une expérience client personnalisée.

« 69% des clients considèrent qu'un service client personnalisé a une influence sur leur fidélité » (Source : Salesforce)

L’agrégation peut servir d’accélérateur pour l’obtention d’un crédit. Elle s’intègre aussi dans une mécanique de selfcare. En effet, vous pouvez intégrer les données récoltées via l’agrégation dans un parcours full digital pour alimenter les réponses d’un chatbot, par exemple.

Elle permet aussi une meilleure personnalisation et une meilleure contextualisation des offres. Par exemple, un assureur pourra adapter le montant des primes aux usages de l’assuré. Concrètement, si vos dépenses en carburant sont très faibles, l’assureur pourra en déduire que vous roulez peu et diminuer son tarif en conséquence.

Un service client plus rapide et des offres adaptées aux besoins de vos clients devraient logiquement avoir un impact positif sur votre taux de fidélisation.

2. Conquérir de nouveaux segments ou marchés

L’agrégation peut aussi servir des objectifs d’acquisition client. En effet, dans des secteurs concurrentiels, la capacité à sortir de nouvelles offres adaptées aux besoins spécifiques des clients est un facteur-clé de succès.

De ce point de vue, l’agrégation permet de détecter des besoins spécifiques grâce à l’analyse intelligente des données recueillies. Elle permet également de mieux segmenter sa clientèle et d’adapter ses offres et ses messages marketing.

Sur cette base, une mutuelle pourra par exemple diversifier son offre en poussant de nouveaux produits : prévoyance, sur-complémentaires ciblées, éducation à la santé,…

3. Développer vos ventes

Enfin, l’agrégation recueille de la donnée sur laquelle vous pouvez vous fonder pour comprendre et optimiser les parcours-clients.

Elle offre donc la possibilité de pousser une offre spécifique à un moment-clé de la vie du client. C’est un bon moyen de proposer des produits ou services additionnels (upsell) ou des ventes croisées (cross-sell) pour augmenter le panier moyen.

Par exemple, vous constatez que votre client paie des cours de conduite à sa fille. C’est le bon moment pour proposer un prêt automobile ou une offre d’assurance jeune conducteur.

L’optimisation des parcours via l’agrégation, notamment des parcours digitaux, est aussi un bon moyen de booster vos taux de conversion grâce à des offres sur-mesure.

Etape 3 : Déterminez vos axes stratégiques

comment réussir son projet d'agrégation

1. Améliorer la connaissance client

Vous pouvez utiliser l’agrégation comme une source de connaissance client. Dans ce cas, vous n’envisagez pas l’agrégation comme un élément constitutif de votre offre ou de votre process. Vous la considérez plutôt comme un facilitateur de vos process existants.

La connaissance acquise est ici mobilisée pour mettre de l’huile dans les rouages des processus existants. Typiquement, vous injectez les données issues de l’agrégation dans vos outils de prospection (marketing automation, CRM) pour optimiser votre mécanique commerciale ou la définition de vos offres.

2. Optimiser les parcours de transformation existants

Dans ce cas de figure, l’agrégation sert à fluidifier, optimiser les parcours clients existants.

Vous ne refondez pas forcément les parcours de fond en comble mais vous vous appuyez sur l’agrégation pour proposer un parcours full digital et faire du marketing contextuel.

L’analyse des données clients vous permet de fournir des offres sur-mesure et de déclencher des messages ou des offres à des moments spécifiques.

3. Lancer un nouveau service

Vous dépassez la simple logique d’optimisation pour faire de l’agrégation une opportunité de diversification et de croissance.

Dans ce cadre, l’agrégation et les données clients donnent lieu à un « data product », un produit/service basé sur l’exploitation des données clients.

Etape 4 : Définissez votre plan d’action

Quel plan d'action pour son projet d'agrégation

1. Déterminer des objectifs chiffrés

En fonction des objectifs généraux assignés à l’étape 2, il est désormais temps de fixer des objectifs chiffrés. A défaut, vous ne pourrez pas mesurer le ROI de votre projet d’agrégation.

Si vous poursuivez un objectif de fidélisation client, vous pouvez vous fixer des objectifs comme une augmentation de X% du taux de satisfaction ou du NPS. Le NPS ou Net Promoter Score reflète la probabilité qu’un client recommande votre produit/marque/service à un proche. Plus elle est élevée, plus il est probable que le client reste fidèle.

A terme, vous pouvez aussi évaluer la Customer Lifetime Value du client avec pour objectif l’augmentation de la durée de vie client mais aussi l’augmentation de la valeur dépensée par le client tout au long de sa durée de vie.

Si vous utilisez l’agrégation pour conquérir de nouveaux marchés, vous pourrez fixer des objectifs en termes de chiffre d’affaires sur les segments concernés.

Enfin, si vous visez le développement des ventes, vous pouvez faire porter vos objectifs sur le panier client moyen, mais aussi sur les taux de conversion prospects/clients dans votre pipeline de ventes.

lancer son projet d'agrégation à moindres coûts

2. Établir vos cas d’usage et un schéma des parcours

A ce stade, avant de vous tourner vers un prestataire, il est temps de définir vos cas d’usage, c’est-à-dire comment, dans quelle situation vous allez utiliser l’agrégation.

Par exemple, si vous voulez mobiliser l’agrégation dans le cadre d’un chatbot, vous allez écrire le scénario conversationnel du bot et définir à quel moment de la conversation l’agrégation entre en jeu, à quelle question elle donne des éléments de réponse. Et ensuite, vous allez déterminer ce qui se passe une fois que l’agrégateur vous a fourni les données souhaitées.

Mais, de façon plus large, vous devez aussi redéfinir les parcours clients en y intégrant l’intégration. Pour cela, il convient de redessiner les parcours d’achat et/ou de navigation en fonction des typologies de clients concernés.

3. Rechercher un prestataire spécialisé dans l’agrégation

Maintenant, pour lancer votre projet, deux possibilités s’offrent à vous :

  • développer vos propres API et solliciter un agrément auprès de l’ACPR
  • travailler avec un prestataire agréé

La première option peut intéresser un organisme financier de taille moyenne mais elle nécessite tout de même des connaissances techniques pointues et peut s’avérer coûteuse et chronophage. Pour une société exerçant une activité non réglementée ou pour un acteur financier de taille modeste, il est plus sage de collaborer avec un prestataire agréé.

Que votre prestataire préconise une agrégation via web scraping ou API importe peu si vous souhaitez manipuler des données bancaires simples détenues sur des comptes courants.

Dans ce cadre là, un partenaire vantant une approche “API first” (comme Widmee) peut même vous permettre de lancer votre projet  à moindre coût.

Etape 5 : Exécutez votre plan d’action et mesurez vos performances

C’est le moment de se lancer.

Évidemment, c’est plus facile si vous collaborez avec un prestataire qui, au-delà de l’outil, vous procure un accompagnement sur la mise en place des parcours et des workflows.

Ensuite, un projet incluant l’agrégation, ça se monitore. Pensez bien à associer des KPI (indicateurs de performance) aux objectifs chiffrés que vous vous fixez.

Ainsi, vous pourrez mesurer le retour sur investissement de votre projet et, surtout affiner vos workflows en fonction des résultats observés.

La mise en place d’un projet incluant l’agrégation ne s’improvise pas. Elle ne se limite pas non plus à la recherche d’un prestataire. En amont, un tel projet passe par une compréhension des avantages de l’agrégation mais surtout par une réflexion sur les problématiques à résoudre et les facteurs-clés du succès du projet. Vous voulez être sûr que vous cochez toutes les cases pour réussir votre projet ? Téléchargez notre checklist et assurez-vous, à chaque étape, que vous êtes sur la voie du succès…